Comment reconnaître la dysthymie, un trouble dont nous sommes plusieurs à souffrir

_

 Comme mentionné plus haut, la dysthymie est une forme atténué de dépression, et cette atténuation fait que les gens atteints ne vont que rarement sentir que quelque chose cloche et vont rarement être diagnostiqués avec une dépression.

Le patient ne se rend même pas compte du problème tellement les sentiments que la dysthymie engendre semblent normales par le temps qu’elle a duré.

Quelques symptômes permettent pourtant de diagnostiquer la dysthymie selon le Harvard Medical School. Elle se reconnait au sentiment de tristesse, de mélancolie et de douleur qui perdure depuis au moins deux ans.

D'autres symptômes peuvent inclure l'insomnie (ou l'hypersomnie), le manque d'appétit ou trop d'appétit, une faible estime de soi, un sentiment d'insécurité et d'inefficacité, la dévalorisation de soi, la difficulté à se concentrer et à prendre des décisions, la fatigue et le manque d'énergie. Ce sont presque les mêmes symptômes que la dépression mais sous une forme plus atténuée, moins perceptibles.

Si vous êtes atteint de dysthymie ou qu’un membre de votre famille l’est, il faut contacter un psychothérapeute afin d’obtenir des conseils.